Galerie Beauchamp

Fil RSS des nouvelles et événements

Payette, Dominique

Payette, Dominique

Technique : mixte

Dominique Payette a débuté sa carrière comme danseuse classique, puis elle a fondé la maison d’édition jeunesse Dominique et compagnie avec laquelle elle a remporté de nombreux prix dont, à quatre reprises, le prix du Gouverneur général. Sa carrière comme artiste en arts visuels a été amorcée par un baccalauréat en histoire de l’art. Par la suite, diverses classes ont favorisé son apprentissage technique. Des cours de dessin suivis à Saidye Bronfman et des ateliers de création avec Seymour Segal ont fortement contribué à faire évoluer son cheminement créatif. Ses oeuvres ont fait l’objet de plusieurs expositions de groupe, notamment Les Femmeuses chez Pratt & Whitney en 2005. À cette occasion, Loto-Québec a fait l’acquisition d’une de ses toiles. En 2006, Dominique Payette présentait à Montréal sa première exposition solo, intitulée Part de jeux, Part de vie, à la Galerie Le 1040. Puis, à New York, sa série de toiles intitulée Présence est exposée à Agora Gallery en octobre 2009. En juin 2010, elle a été invitée par l’hôtel Nelligan à créer une nouvelle production de 15 toiles dans le cadre de l’exposition Nelligan vu par... Cet événement a été remarqué par les collectionneurs et les connaisseurs.

« L’oeuvre de Dominique Payette s’inscrit dans une démarche artistique contemporaine imprégnée d’une quête intérieure constante. Sa création l’entraîne à approfondir un dialogue entre l’âme, le geste et la toile. Cette recherche de l’état méditatif lui permet d’explorer l’universalité des sentiments. L’émotion est déposée sur la toile directement avec les doigts, et le corps participe entièrement au travail d’expression. La diversité des médiums utilisés est pour elle un prétexte lui permettant de multiplier le langage pictural. Amoureuse de la matière, elle recherche la spontanéité du geste afin de sortir des sentiers battus et de donner la parole à la femme rebelle qui l’habite.

Intimiste, la peinture de Dominique Payette n’est pas pour autant un repli sur soi, même si les échanges ne s’effectuent pas autour des banalités de la vie et de la légèreté du quotidien. Le propos est dense, du moins on le devine par l’aspect dru des formes et peut-être aussi par la palette composée de tons contrastés. Comme propos, on devine l’être en devenir ou en union entre les êtres, mais non sans questionnement ni douleur. »

-Robert Bernier (agenda d’art Québec 2009, Utilis, Galerie Michel-Ange)

Articles 1 à 9 sur un total de 24

par page
Page :
  1. 1
  2. 2
  3. 3

Par ordre décroissant

Articles 1 à 9 sur un total de 24

par page
Page :
  1. 1
  2. 2
  3. 3

Par ordre décroissant